Météo en direct



Votre programme TV

Nos annonceurs

Démantèlement de l’hôpital castel : l’ARS inflexible

Démantèlement de l’hôpital castel : l’ARS inflexible



Château-Thierry -

La délégation conduite par Jacques Krabal, député-maire de Château-Thierry et Michèle Fuselier, présidente de la communauté de communes, formée de 3 élus, 4 médecins, 3 représentants des personnels et 1 membre du conseil de surveillance de l’hôpital castel qui s’est rendue ce vendredi au siège de l’ARS à Amiens en est rentrée, tard hier soir, extrêmement déçue.

La rencontre expresse "arrachée" au directeur général de l'agence régionale de santé de Picardie a douché les espoirs des défenseurs de l'hôpital castel.

Campant sur les positions qu'il avait déjà annoncées par voie de presse, Christian Dubosc, en effet, n'a pas bougé d'un iota concernant la suppression des services visés par le projet d'organisation des soins hospitaliers SROS 3. Réanimation maintenue sous condition. Sursis jusqu'en 2015 pour la néonatologie. Maternité toujours menacée de déclassement. Aucun recul non plus sur la suppression (désormais effective) des gardes chirurgicales en traumatologie les nuits, week-ends et jours fériés.

L'ARS de Picardie a dit déplorer l'évasion des patients vers Reims et la trop faible coopération avec Soissons. 

Au sortir de cette rencontre infructueuse, Jacques Krabal a décidé de convoquer rapidement un nouveau conseil de surveillance du centre hospitalier castel afin de définir et préparer la riposte qui s'impose. Interrogé sur son ressenti, Gérard Lavergne de F.O. n'a pu s'empêcher de laisser éclater sa colère : « une bande de rigolos qui brillent par leur incompétence, incapables d'analyser la réalité du problème ». Le combat continue !

 

 

Partager Partager

VU DU CHÂTEAU Webzine d'informations locales est totalement indépendant de "Autant en emporte la marne" .

Le webzine d'actualités locales "Vu du Château" est totalement indépendant du magazine Autant en emporte la marne.