Météo en direct



Votre programme TV

Nos annonceurs

L’espace culturel à Brasles baptisé “Raymond Commun”

L’espace culturel à Brasles baptisé “Raymond Commun”



Château-Thierry -

Le 17 novembre 2012 fera date à Brasles puisque, ce samedi là, l’espace culturel a officiellement pris le nom de Raymond Commun.

La commune et même tout le canton rendront ainsi un hommage permanent à celui qui fut, 39 années durant, conseiller municipal et adjoint à Brasles mais aussi et surtout, pendant un demi-siècle, le grand directeur (bénévole) de l’école de musique connu et respecté de tous à la tête du conservatoire de Château-Thierry et de l’Union Musicale.

Né dans la cité des fables le 30 septembre 1904, Raymond Commun a fait toute sa carrière comme chef d’entretien aux Coopérateurs de Champagne avant de prendre sa retraite en 1969 et de continuer à enseigner la clarinette avant de refermer définitivement la partition le 23 mars 1987.

Depuis l’ouverture de l’espace culturel, Gilles Clermont, un autre Braslois, ancien élève clarinettiste du “Père Commun” n’a eu de cesse de demander à ce que cette salle porte le nom de cette immense figure locale.

 

 

 

Evénement émouvant et souriant à la fois 

Au cours de la cérémonie conduite par la maire, Michèle Fuselier et son adjointe à la culture Martine Buchard, et avant de dévoiler la plaque commémorative, en présence de sa famille, Armand son fils - musicien lui aussi, forcément - a été invité à diriger, au pied levé, ses amis de l’Union Musicale.

La formation a alors exécuté les “Cadets de Champagne”, un morceau d’Hector Papelard joué par l’U.M. au cours du festival de musique de 1977, sur les marches de l’hôtel-de-ville castel et dirigé par... Raymond Commun.

D’autres surprises ont émaillé cet événement émouvant et souriant à la fois, notamment à travers la prestation courageuse de Pierre-Marie Bachelet, l’entrepreneur et mécène que l’on connaît aujourd’hui, venu jouer deux morceaux à la clarinette. Un instrument (et des souvenirs musicaux) remontant à l’époque où il était, gamin, l’un des nombreux suppliciés de Raymond.  

 


 

 

Partager Partager

VU DU CHÂTEAU Webzine d'informations locales est totalement indépendant de "Autant en emporte la marne" .

Le webzine d'actualités locales "Vu du Château" est totalement indépendant du magazine Autant en emporte la marne.